Face Écran — Daniel Bourrion

Subscribe to Face Écran — Daniel Bourrion feed
Updated: 1 min 3 sec ago

Oraison #4

Sun, 09/17/2017 - 16:43

... et de telles c'était monnaie courante en attestent les plaques posées à l'autel là-bas dans la chapelle du cimetière "Merci à ..." "Merci à ..." se multipliant presque toutes identiques un peu penchées la faute au pied derrière qui les soutient de son métal blanches de marbre et leurs lettres noires une encre gravée et identiques les autres sur les autels de l'église celui de droite celui de gauche le père la mère Joseph Marie ce dernier moins remercié moins loti moins sollicité ce serait une affaire de femme que de sauver et lui le charpentier alors peut-être moins humain c'est un vrai comble et identiques celles que l'on peut voir partout dans la moindre construction dédiée consacrée au pied de la moindre statue mais pour le tas de cailloux scellés bétonnés la réplique d'une grotte je ne sais s'il y en a d'autres au village il faudrait aller fouiner dans les jardins passer les barrières les clôtures se risquer dans les domaines personnels où l'on ne va qu'invité...  

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 14 septembre 2017

Thu, 09/14/2017 - 20:43

Chaque jour je longe mon passé, son visage rayé ; ils trahissent même leur ombre ; l'oubli, la ravine et le temps.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Oraison #3

Sun, 09/10/2017 - 17:34

… tombée en même temps que moi du muret de l’autre côté de la rue, de l’autre côté de la vie, quand tentant de gravir ce qui me ressemblait à une montagne immense et n’était qu’un empilement de briques jointées haut comme ça surmonté d’un grillage lâche dont les mailles n’avaient pas résisté au poids pourtant de peu de l’enfant renversé alors en arrière de même pas un mètre pourtant mais c’était bien assez pour que sa tête la mienne heurte dur le sol encimenté aussi tout l’était alors l’est encore a tenu on disait que la charpente là-haut des maisons montées des ruines du village tenait tant de ciment au mètre cube de sable qu’une autre guerre ne les mettrait même pas à mal on ne sait pas pour l’heure ce qu’il en est elles sont debout toujours en attendant même si de guerre point la chute une fraction de seconde la grande loi de la gravitation se soldant par le diagnostic engagé peu engageant des médecins soucieux réservant leur avis définitif attendant pour parler statuer la promesse alors venant très naturelle si l’enfant tient debout une grotte viendra ...

Une sorte de journal — 06 septembre 2017

Wed, 09/06/2017 - 18:44

Ils viennent marcher dans des espaces vides ; le difficile est de parler de la littérature, de son écrire, je n'ai vraiment à dire que le mouvement de faire ; Et à frapper ici, qui ouvrirait ?

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 27 août 2017

Sun, 08/27/2017 - 16:43

En solitude comme dans une église dévastée ; des bancs de pierres sans aucune mémoire longent l'allée mais moi ; indéfectible, l'orage d'un bleu de roi.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Oraison #2

Sat, 08/26/2017 - 20:45

... dont je sais l'histoire comme tout le monde ici, une bergère timide, ailleurs ce seront des bergers, les moutons espiègles voire juste idiots s'enfuyant et qu'on cherche partout pour ne pas risquer le fouet réservé à ceux qui perdent les bêtes, la lumière éclatant à la cime des arbres ou dans un recoin de roche, la dame à la robe d'un bleu immortel apparaissant, le blanc aussi pareil, la bergère à genoux, les garçons sont de même, les larmes de la dame, ce qu'elle dit en silence, ce que la fille, les fils, entendent puis rapportent dans leur famille comme un secret que personne ne va croire, l'histoire qui est un mélange d'histoires et de lieux et de bergères et de bergers, j'en sais au moins deux, des lieux où maintenant vit toute une industrie de marchands du temple, de colifichets, et celle qui est dans la grotte après la grille je ne sais même pas si c'est celle aux bergers ou l'autre à la bergère mais il y a deux statuettes courbées devant agenouillées, cela ne colle pas, pourrait être une toute autre histoire, ou alors une invention de bric et puis de broc et de béton aussi faite par celui qui a travaillé là suite à une promesse...

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Oraison

Mon, 08/21/2017 - 18:59

Poussée la grille grinçant de toujours il y a une grotte faite de bric de broc avec ses trois statuettes hautes dont les pierres mangées tiennent à plâtrées de béton jeté là large de pleines mains quand des plantes dont je ne sais le nom recouvrent tout lentement d'un voile gras verdâtre cependant que la pluie, le vent, le gel toujours rongent les blocs peut-être de granit pourtant friables (ce qui ne laisse pas de m'étonner) lorsque tout autour les jardins s'emplissent des silhouettes pliées les peuplant tant qu'on peut, c'est à dire avant que le ciel mercure gris ne tombe sur les têtes, les âmes, les corps, les choux, les carottes, les patates, pour les pourrir puis les figer des mois durant dans une immobile attente morte crevée parfois de l'éclaircie blanche d'une averse de neige ou d'une corneille frôlant le sol avant de repartir narquoise se poser sur la branche la plus grosse d'un arbre réduit à ses seuls bras, on dirait ça, des hommes tombés et toujours droits dans le lointain à attendre on ne sait pas trop, personne ne peut plus rien pour eux, et même pas les statuettes dedans la grotte qui sont en pleine prière, drapées de voiles blancs et bleus, les mains jointes, le regard extasié devant l'apparition qui pourrait bien être un rêve et qui est une petite chose sculptée de plâtre certainement haute comme ça...

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 20 août 2017

Sun, 08/20/2017 - 21:17

Cette éternelle maraude.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 20 août 2017

Sun, 08/20/2017 - 11:41

Cette éternelle maraude, à mêmes chemins toujours, l'amorce pure du jour ; peut-être continuer, encore droit sur la route, jusqu'au retour d'une aube.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 14 août 2017

Mon, 08/14/2017 - 14:52

Faire aveu quand revient la nuit, hirondelle blanche ; c’est une fête d’oubli jamais après cet incroyable — demain, un autre malgré le loin.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 12 août 2017

Sat, 08/12/2017 - 14:49

Creuser à racines du calvaire son corps battu ; lilas, lilas, le bois de l’if ; je dois ainsi survie à trois grises pierres, une statuette, et rien de plus.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 11 août 2017

Fri, 08/11/2017 - 14:44

Une ville lente à force de riens ; tu as l’éclat de la surprise et sa peau miel de même ; dessous son châle s'endort une vieille lectrice enclose.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 10 août 2017

Thu, 08/10/2017 - 10:55

Un grommellement de morts ; au bas ils puisent l’eau fraîche toujours ; je sais des souvenirs perdus de tous, leur héritage éteint.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 09 août 2017

Wed, 08/09/2017 - 16:54

Bouche grande ouverte, rauque silence ; ce qui s’efface n’est pas encore ; la terre qu’on rapporte sous les ongles et les marées.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 07 août 2017

Mon, 08/07/2017 - 14:04

À la maraude mirabelles ; lézards, lézards, légion montant les murs sous un soleil encore blanc ; rependre l'ouvrage mais se lasser déjà — on pourrait bien se taire, rien ne changerait plus.

Dos Carte à part Vous désirez que le texte du jour choisi soit rédigé au dos du tirage photo, ou bien sur une carte à part ?

Une sorte de journal — 02 août 2017

Wed, 08/02/2017 - 09:13

Le peigne des morts et la silhouette des phares ; dans l'ombre tracer un jour demain ; hier c'était sur le fleuve un moment disposé à la parfaite lumière.

Pages