Home

Pas la Méduse mais seulement une palette pourrie ou quelque chose comme ça, trois ou quatre planches glanées dessus un tas de pierres quelque part près du tracteur tout rouillé et qui demeure de même, je le vois très souvent qui roule encore et le radeau donc bricolé ce jour-là, un rien de bois, des clous partout plantés au grand hasard et la moitié pliés...

Gardez de quoi occuper le stagiaire pensez à changer de cravate soyez toujours au premier rang pendant les grandes messes entraînez-vous et opinez du chef sans que cela paraisse ostentatoire gardez pour vous remarques critiques idées intéressantes dites oui à tout ce qui arrive d’en haut toujours non à ce qui remonte d’en bas soyez impitoyable au...

Le choeur des trains ; mes paroles prisonnières, c'est de cela qu'on parle, mille blessures tout du long des étangs ; je retrouve le très grand froid, les lambeaux qu'il nous laisse, et l'escalier qui craque, qui s'en souvient encore ?

Soyez innovant inventif créatif travailleur empli de joie soumis silencieux respectueux n’oubliez pas la hiérarchie restez toujours dans le rang pensez au dossier X puis au dossier Y gardez vos pièces pour un café restez sur la réserve soyez discret entraînez-vous à baisser le regard si la machine plante accusez la machine ayez l’œil sur le temps...

N’oubliez pas la réunion de 9 heures celles de 10 heures 11 heures midi 13 heures 14 heures oubliez celle de 16 heures vous n’êtes pas convié ne pourrez jamais en voir le compte-rendu passez au brief de 15 heures pensez au pot de départ de Jeanne même si vous ne savez pas qui est cette personne penser à changer votre mot de passe à arroser la plante...

Je suis de ceux dont il ne faut pas dire le nom, j'ai nom d'oiseau comme de terre noire, de champs loin droit devant, de visages sans cesse creusés, j'ai nom de ça et puis des noms qui sont partout sur la face du jour gravés à la pointe des couteaux ; fatras, un fil d'éternité ; il n'y a rien d'autre que ce que tu deviens.